Partage

ujsf

VOEUX 2023 – On avait dit qu’on arrêtait les vœux…

Chères toutes, chers tous,

On avait dit qu’on arrêtait les vœux. Enfin, on ne l’avait pas dit, mais on aurait pu : qui lit encore des vœux jusqu’à la dernière ligne ? Même trois lignes d’un SMS, surtout venant d’un envoi groupé à 300 personnes par un ami qui n’avait pas envie de s’embêter, on ne va pas au bout. Mais, d’abord, c’est l’intention qui compte. Ensuite, cela reste l’occasion de se dire deux ou trois choses (parce que là, je suis seul à écrire, mais vous avez tous le droit de me répondre).

L’UJSF, son comité directeur, son bureau et son président vous souhaitent donc à toutes et à tous, chacune et à chacun de ses 3000 membres, une très belle année 2023. C’est une année de Coupe du monde de rugby en France, un an avant les Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris, selon un enchaînement qui nous sollicitera, tous, au sein de l’Union comme au sein de nos rédactions. Par-delà nos vœux de bonheur, nous vous souhaitons une très bonne santé, vraiment, avec plein de bises spéciales à plusieurs consœurs et confrères auxquels nous pensons plus particulièrement. Nous vous souhaitons également de nombreux CDI, et des CDI mieux ouverts aux femmes dans un milieu qui bouge année après année, et rarement dans le sens de la stabilité, de la sécurité de l’emploi ou de la proximité avec les clubs et les sportifs.

Le travail inlassable et précieux de notre secrétaire général, Alexandre Audabram, de tous les syndics, d’André Decarnelle et de nos deux salariées, Caroline Coiffet et Margot Desmidt, permet à l’UJSF d’assurer avec constance et qualité ses missions premières, autour des cartes UJSF, des accréditations et des conditions de travail dans les stades, un territoire où nous maintenons une exception française. Avec le vice-président Patrick Gabai, Alexandre a également participé à la naissance de notre nouveau site internet, qui va nous permettre de devenir de meilleurs communicants, une nécessité absolue. Pendant ce temps-là, tous les autres travaux continuent : Isabelle Langé et Maxime Dupuis ont grandement participé, avec Alexandre, au vote des Trophées de l’UJSF qui a été, aussi, une manière de mesurer notre force. Elle est considérable, et nous rappelle, à l’occasion, qu’il suffit de s’en servir.

Ces vœux sont pour moi l’occasion de remercier tout le monde pour le temps donné à l’UJSF, d’être fier d’accomplir certaines choses en aussi bonne compagnie, et de vous inciter, toutes et tous, à vous manifester, pour une envie, une colère, une idée, même une fois par an. Une fois par an, d’ailleurs, l’UJSF organise son congrès national : ce sera à Toulouse, les 28 et 29 mars.

Bon, j’ai commis un peu plus de trois lignes : comme disaient les anciens, je n’ai pas eu le temps de faire court. Je vais donc faire un peu plus court pour finir : meilleurs vœux à toutes et tous, et souhaitons nous de nous retrouver, souvent.

Vincent DULUC

Président de l’UJSF

CHRONO

Prochains matchs