Lumière sur vos sections

UJSF : des trophées de haute tenue

La section régionale de l'Union des journalistes de sport en France a remis la semaine dernière ses 7èmes Trophées Auvergne Performance. Renaud Lavillenie remporte le Super Tropéhe 2014.

La manifestation s’est installée dans le paysage sportif régional. Depuis six ans maintenant, la section Auvergne de l’Union des journalistes sportifs de France (UJSF), organise sa traditionnelle cérémonie des « Trophées Auvergne Performance ».
Cette soirée conviviale vise bien sûr à saluer la qualité de la performance des sportifs (ou anciens sportifs), arbitres et autres dirigeants originaires de la région, mais pas seulement…
« C’est aussi un moment privilégié pour les remercier de leur disponibilité envers la presse », souligne Jean-Pierre Morel, le président de l’UJSF Auvergne.
Organisée pour la première fois au Studio 120, à proximité du Zénith d’Auvergne, la manifestation a rassemblé près de 300 invités. Parmi eux, figuraient de nombreux représentants du monde sportif et économique.
Pour ce cru 2014, 15 trophées au total ont été décernés. Ont notamment été honorés Rémi Cavagnat et le team Pro-Immo Nicolas Roux (cyclisme), Jessy Trémoulière (rugby féminin), Romain Bardet (cyclisme), Paul Jedrasiak (rugby), Jean-Luc Chiron et consorts (parachutisme sportif), le team Sigvaris (trail), l’AS Moulins (football), Kenny Thomas (moto trial), Annick Hayraud (rugby), Paul Antiphon (arbitre basket), Pierre Dupasquier (Hockey-sur-glace), Farida El Hadrati (boxe), Robin Cellarier (natation handisport), Christian et Dominique Sarron (moto) et Jean-François Ponthier (course à pied hors stade). Quant au Super trophée 2014, il a été remis à Renaud Lavillenie, l’homme qui, cette année, a battu le record du monde de saut à la perche du grand Sergueï Bubka. Difficile de faire mieux.

L’INDÉPENDANCE EN QUESTION

Forte aujourd’hui de plus de 2.000 membres, l’UJSF assure la gestion des espaces-presse dans les stades et autres lieux de compétitions. Par délégation du Comité natio-nal olympique et sportif français, elle attribue les cartes « Sports-presse » aux 4.500 journalistes sportifs. A l’heure où certaines enceintes sportives ont tendance à se fer-mer aux journalistes, par la faute de droits télé exclusifs, de dirigeants omnipotents ou d’entraîneurs capricieux, que la langue de bois est parfois érigée en vertu cardinale, l’UJSF entend défendre la déontologie et le professionnalisme de ses membres, à tra-vers un sacro-saint triptyque : « compétence, pertinence et indépendance ».
Son combat est relayé aujourd’hui au niveau européen, par l’AIPS Europe. A ce titre, la commission des pétitions du Parlement européen, réunie le 7 octobre à Bruxel-les, a décidé d’accepter la pétition de l’AIPS Europe sur la liberté d’accès gratuite aux événements sportifs. Un complément d’enquête a été demandé à trois commissions distinctes du Parlement européen.

Jean-Paul BOITHIAS