News

2018: Les voeux du président

Nous voilà en 2018 !

Une année qui sera marquée notamment par les Jeux Olympiques d’Hiver.

À l’heure des souhaits, on veut croire à une belle moisson de médailles. Le succès de l’équipe de France Olympique, c’est également un vecteur favorable pour l’expression d’une presse qui n’en reste pas moins indépendante !

Comme je l’ai souvent évoqué, de tous temps les journalistes Français ont servi le sport, y compris en dénonçant ses dérives. Ce n’est pas un hasard si notre partenaire institutionnel principal, n’est autre que le Comité National Olympique et Sportif Français. C’est pourquoi, j’ai été particulièrement heureux d’accueillir Denis Masseglia, venu à Chamonix honorer la récente proclamation du palmarès des Micros d’Or UJSF, précisément parrainés par le CNOSF !

Au moment où le sport professionnel court un risque accru, en oubliant les vertus dues à sa nature même, pour favoriser un « business » excessif, il est souhaitable que la presse joue pleinement son rôle…

TOUJOURS LA MÊME VIGILANCE

Pour ce qui concerne notre Union, je puis vous assurer qu’elle sera toujours aussi vigilante en 2018, afin de préserver des conditions de travail acceptables !

Nous avons beaucoup investi en 2017, notamment sur le plan informatique, afin de faire face à toutes les sollicitations de nos interlocuteurs. Je suis fier aujourd’hui, de pouvoir écrire que nous pouvons répondre aux plus exigeantes demandes, tant du Monde sportif que celui des journalistes…

Pour atteindre cet objectif, nos sections ont réalisé certains sacrifices… et je leur en suis reconnaissant. D’autant qu’ils nous permettent de conserver une dimension incontournable. Pour autant, on ne saurait se contenter de ce satisfecit. Il convient de maintenir ce rang, en développant nos facultés d’adaptation pour faire face à l’évolution d’un secteur clé de notre société : le sport, pro ou amateur d’ailleurs !

VŒUX AMBITIEUX

Mes vœux ambitieux vont bien évidemment en ce sens…

- Réunir encore plus qu’avant toutes les bonnes volontés…
- Poursuivre à un bon rythme le champ des réformes qui doivent améliorer notre efficacité, en renforçant notre maillage sur le territoire !
- Nous pencher avec lucidité et bienveillance sur les populations qui nous sont proches, comme me l’a suggéré Jacques Marchand avant d’effectuer son ultime voyage.

Comme l’a souhaité notre président d’honneur, j’espère que le Congrès d’Orléans traduira concrètement ces vœux, rendant ainsi notre Union plus ambitieuse que jamais… Une nécessité pour aborder les défis auxquels la presse va être confrontée dans les prochains mois, voire semaines…

Au passage, je ne laisserai sous silence celui qui nous préoccupe à l’échelon International. Je suis en effet navré de constater à nouveau le laxisme, dans bien des domaines, de l’AIPS Europe. Avec les pays connaissant des préoccupations identiques aux nôtres, nous pourrions  prendre des initiatives pour établir un dialogue constructif avec les instances sportives Européennes, si ces carences devaient perdurer.

Et puis, impossible de masquer ma consternation de voir le congrès de l’AIPS maintenu en Turquie, alors qu’une « purge » impressionnante affecte tous les secteurs d’activités de ce pays, notamment celui de la presse. Si ces conditions persistent, il n’est pas pensable que la France cautionne avec sa participation, un rendez-vous organisé là ou la démocratie vacille!

Enfin, j’adresse mes plus chaleureux vœux, santé, prospérité et beaucoup de bonheur pour chacun d’entre vous et vos proches…

Jean-Marc Michel
Président de l'UJSF